Evaluation des dommages du bombardement de la Base aérienne d’Al-Chaayrate

Enjeu

Battle Damage Assessment over Al Shayrat Airbase - Challenge screenshot

Le rapport de renseignement image réalisé par Airbus fournit des données précises sur les dommages causés par l’attaque

Au matin du 7 avril 2017, plusieurs navires de l’US Navy en mer Méditerranée ont tiré une soixantaine de missiles de croisière Tomahawk contre la Base aérienne d’Al-Chaayrate contrôlée par le gouvernement syrien. Selon les renseignements américains, c’est à partir de cette base que des avions avaient mené trois jours plus tôt une attaque chimique sur la ville de Khan Cheikhoun. Airbus a réalisé un BDA (Battle Damage Assessment), afin d’évaluer le succès de cette mission de représailles. Cette activité militaire est essentielle pour évaluer les résultats et l’efficacité des frappes.

Solution & Résultats

Battle Damage Assessment over Al Shayrat Airbase - Solutions screenshot

Rapport de renseignement sur la base aérienne d’Al-Chaayrate basé sur des images d’archives

Divers capteurs et méthodes permettent d’effectuer ce type d’évaluation, dont l’imagerie satellitaire. Airbus peut immédiatement programmer et acquérir des images, puis les comparer à ses archives mondiales pour délivrer un rapport de renseignement d’origine image (ROIM), tel qu’un BDA. Pour évaluer les dégâts causés par l’attaque du 7 avril, la constellation Pléiades d’Airbus a été programmée pour obtenir des images détaillées de la base aérienne les 8 et 9 avril. Elles ont révélé que les infrastructures aéronautiques étaient encore intactes et totalement opérationnelles, alors que les soutes à carburant, un dépôt situé à l’est, des abris avion et plusieurs MiG-23 avaient été détruits ou endommagés. La présence d’avions dans les shelters touchés n’a pas pu être confirmée. L’US Navy avait évité de cibler les installations suspectées de contenir du gaz. Quelques heures avant l’attaque, les Etats-Unis avaient prévenu la Russie de leurs intentions. Il semble que la Russie en ait profité pour tester des systèmes de contremesure destinés à déjouer les Tomahawk, ce qui expliquerait pourquoi la base syrienne soit restée opérationnelle en dépit des frappes directes, au point même de bombarder des forces rebelles quelques heures seulement après l’attaque américaine. Le 9 avril, de nouvelles images Pléiades ont révélé qu’au moins trois L-39 Albatros, un MiG-23 et deux Su-22 étaient opérationnels.

Avantages

Battle Damage Assessment over Al Shayrat Airbase - Benefits screenshot

Zoom sur des éléments du rapport de type BDA

  • Une programmation réactive et précise des satellites immédiatement après un bombardement
  • Une riche banque d’images d’archive qui offre une précieuse source de comparaison
  • Une véritable analyse d’experts en imagerie qui permet de délivrer renseignements et BDA 

Conclusion

Les capacités ROIM d’Airbus sont des solutions éprouvées pour aider les clients à réaliser n’importe quelle analyse requérant plusieurs images et des renseignements connexes. C’est le cas des BDA, mais aussi de nombreux domaines d’activité de défense et sécurité comme la surveillance des frontières, la recherche d’épaves d’aéronef, l’évaluation des conséquences des catastrophes naturelles, l’observation d’activités illégales ou suspectes, etc.

Evaluation des dommages du bombardement de la Base aérienne d’Al-Chaayrate