Pléiades Neo

Révolutionner le marché de l’observation de la Terre

A partir de 2020, les quatre nouveaux satellites très haute résolution Pléiades Neo rejoindront la constellation de classe mondiale de satellites optiques et radar d’Airbus. Ils offriront des performances accrues et une réactivité amélioré grâce à leur accès direct au système de communication par satellite-relais SpaceDataHighway*.

Ce premier ensemble de quatre satellites optiques extrêmement agiles doublera le nombre de revisites quotidiennes en n’importe quel point du globe, avec un taux de reprogrammation cinq fois supérieur à celui des constellations précédentes. Chaque satellite enrichira l’offre d’Airbus avec des images d’une résolution de 30 cm couvrant un demi-million de km2 par jour. Ces images alimenteront la plateforme en ligne One Atlas, offrant ainsi aux clients un accès immédiat aux données, des analyses et une corrélation avec les images optiques et radars des archives exceptionnelles d’Airbus. 

Les quatre satellites seront dotés de terminaux réactifs en bande Ka, qui permettront des mises à jour de dernière minute des plans de programmation, même si les satellites se trouvent en dehors du champ de visibilité de leur station sol. Il s’agit d’un atout important pour les clients, notamment pour l’évaluation des catastrophes naturelles et les interventions civiles et militaires d’urgence.

Principaux avantages :
 
  • Réactivité optimale pour la programmation et la réception des images grâce au SpaceDataHighway
  • Une revisite intra quotidienne partout dans le monde améliorant la capacité de surveillance et l’efficacité opérationnelle
  • Segment sol multi-missions basé sur le Cloud pour un traitement d’images à grande échelle
  • Constellation entièrement financée, fabriquée, détenue et exploitée par Airbus pour une utilisation 100% commerciale
     

*Le SpaceDataHighway, également appelé Système de satellites-relais européen (EDRS), a été développé dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) entre l’Agence spatiale européenne (ESA) et Airbus, et bénéficie aux satellites Sentinel du programme Copernicus de l’Union européenne.