Accès sans restriction et sans filtrage aux données de surveillance terrestre

Airbus Defence and Space a présenté sa nouvelle station terrestre MGGS (Mobile General Ground Station) aux chefs de gouvernement, aux dirigeants de l’OTAN et aux hauts représentants nationaux présents à l’occasion du Sommet de l’OTAN 2016 à Varsovie. La station MGGS est intégrée au système de surveillance terrestre aéroporté AGS (Alliance Ground Surveillance) de l’OTAN qui fournit à l’alliance une capacité inégalée de surveillance permanente, de renseignement et de reconnaissance sur de vastes zones.

Marc Paskowski
Imagine360° a rencontré Marc Paskowski, responsable du programme AGS de l’OTAN au sein d’Airbus Defence and Space :

1. À quoi correspond le sigle AGS et de quoi s’agit-il ?

AGS est l’abréviation de Alliance Ground Surveillance (capacité alliée de surveillance terrestre). Il s’agit d’un système acquis par l’OTAN dans le but de fournir aux responsables politiques et militaires une image globale de la situation sur le terrain. La capacité centrale de l’AGS permettra à l’Alliance d’assurer en permanence la surveillance de zones étendues au moyen de drones de type HALE (haute altitude, longue endurance) opérant à des distances de sécurité considérables, par tous les temps et dans toutes les conditions de luminosité. Le système AGS garantira à l’OTAN et à ses États-membres un accès sans restriction et sans filtrage aux données de surveillance terrestre de manière interopérable.

2. Quelles sont les composantes du programme ?

Le système AGS est un système intégré composé d’un segment air, d’un segment sol et d’un segment soutien. Il est exploitable par tous les temps et permet d’assurer en permanence la surveillance terrestre et maritime de zones étendues en quasi temps réel.

Le segment air comprend cinq drones Global Hawk Block 40 équipés de capteurs radar aéroportés.

Le segment sol comporte plusieurs stations de contrôle au sol dans diverses configurations (fixes, mobiles, projetables), qui offriront une connectivité grâce a des liaisons de données, des moyens de traitement et d’exploitation des données, ainsi que des interfaces pour l’interopérabilité avec les systèmes C2ISR. Cette composante est prise en charge par Airbus Defence and Space.

Enfin, le segment soutien du système AGS englobera des installations spécifiques pour le soutien des missions, établies sur la base de stationnement principale de l’AGS, à Sigonella, en Sicile (Italie).
 

3. Quelle est la contribution d’Airbus Defence and Space dans ce programme ?

Airbus Defence and Space assure la livraison des stations terrestres MGGS (Mobile General Ground Stations). Ces stations mobiles exploiteront les données radar (images et indications de cibles mobiles) acquises par les drones Global Hawk et transmises via une liaison à large bande directe ou par satellite. Le système est en outre en mesure de recevoir et d’évaluer les données de tous les systèmes C2ISR exploités par l’OTAN et ses États-membres. Les résultats obtenus fourniront au commandant de l’unité locale des informations sur les objets fixes et mobiles au sol et pourront être transmis au sein des forces de l’OTAN. Les stations MGGS sont ingérées dans des shelters qui peuvent être aisément acheminés par voie terrestre (camion, train), maritime ou aérienne. Six personnes sont nécessaires pour déployer et exploiter une station MGGS. Plusieurs partenaires industriels issus des nations partenaires du programme AGS ont participé au développement des stations MGGS.

La gamme complète des capacités d’exploitation et de surveillance du système incluent :

  • Des fonctions d’exploitation d’images et de vidéos pour les capteurs centraux et interopérables du système AGS
  • Des fonctions de surveillance en quasi temps réel
  • Une combinaison des données / fusion de différents types de données
  • Une liaison de données tactiques
  • Des fonctions de traitement, catalogue, compte-rendu et archivage des données, etc.
  • Une capacité locale de planification des missions
  • Une fonction de stockage et de récupération des données

En outre, Airbus Defence and Space travaillera en partenariat avec Northrop Grumman sur le contrôle de performance au niveau des systèmes (System Level Performance Verification – SLPV).

4. Quels sont les autres partenaires du programme ?

L’OTAN a confié la maîtrise d’œuvre du système à Northrop Grumman ISS International Inc. L’équipe industrielle regroupe Northrop Grumman Systems Corporation (États-Unis, responsable des drones), Airbus Defence and Space (Allemagne), Finmeccanica/Selex (Italie) et Kongsberg (Norvège), ainsi que des entreprises leaders du secteur de la défense issues des pays acheteurs.

Nous sommes extrêmement fiers de participer à ce programme qui démontre nos capacités vis-à-vis de l’OTAN. AGS est le plus important projet « non volant » auquel prend part Airbus Defence and Space à Friedrichshafen, en Allemagne.