Détérioration de la situation sécuritaire à Bagdad*

Bagdad est l’épicentre des violences auxquelles l’Irak est actuellement en proie. La prévalence de nombreux clivages sectaires, la mixité des quartiers de la ville et la facilité d’accès aux provinces principalement sunnites, comme al-Anbar et Salaheddine, sont autant de facteurs susceptibles d’y contribuer. En 2013, Bagdad a connu le plus grand nombre d’attentats à la voiture piégée, engins explosifs improvisés et attentats suicide d’Irak, près de 20 % des attentats du pays étant commis dans cette province. La recrudescence de la violence militante est principalement motivée par la montée, au sein de la population sunnite, du sentiment anti-gouvernemental et anti-chiite, et ce, en dépit des intenses opérations de lutte antiterroriste menées dans les provinces du nord, de l’ouest et du centre de l’Irak. Compte tenu des profondes divisions, les espoirs de réconciliation sont minces. Et sans une vaste réconciliation, les opérations sécuritaires à Bagdad et ses alentours ont peu de chances de réussir et d’inverser, en 2014, la tendance à la hausse des attaques des insurgés.

* Cet article du Jane’s Intelligence Review a été publié en décembre 2013. La situation sécuritaire décrite à Bagdad fait référence à celle de l’époque.

Get Adobe Flash player

Garder un œil sur les zones de conflit

Airbus Defence and Space a conclu un partenariat avec IHS Jane’s, spécialiste de l’information et de l’analyse, afin de soutenir la communauté du renseignement géographique (GEOINT), en tirant parti de l’imagerie satellitaire pour alimenter le renseignement de sources ouvertes (OSINT). IHS Jane’s est la principale source d’information, de connaissance et d’analyse dans les régions sensibles. Les entreprises et gouvernements de plus de 165 pays du monde comptent sur l’exhaustivité de ses contenus, l’indépendance et l’expertise de ses analyses, et la flexibilité de ses modes de livraison.

Get Adobe Flash player

Dans le cadre de cette collaboration, Airbus Defence and Space fournit des images récentes prises par ses satellites Pléiades, SPOT et TerraSAR-X,  au-dessus de zones d’intérêt pertinentes dans le monde entier. IHS Jane’s utilise ces données comme principale source d’information, et pour la fusion avec les informations en sources ouvertes, livrant ainsi des renseignements fiables et concrets.

Sur cette carte, l’image acquise par SPOT 6 est utilisée en arrière-plan pour illustrer les résultats analytiques basés sur des ensembles de données multi-sources fusionnés. Le niveau relatif des risques inhérents aux voitures piégées, combats de milices et violences intercommunautaires à Bagdad est représenté par différentes couleurs. Le niveau de risque est classé sur une échelle allant de « très faible » à « très élevé », avec des incidents quasiment hebdomadaires. L’échelle porte sur l’ensemble des risques à Bagdad par rapport aux autres villes, pays ou régions. Par conséquent, le résultat le plus faible comporte toujours un risque modéré d’assassinats et d’incidents de violences intercommunautaires.

Principaux avantages
  • Les données géospatiales jouent un rôle majeur dans le développement du renseignement, l’élaboration de politiques stratégiques et la conduite d’interventions opérationnelles
  • La conjonction de l’expertise analytique et des connaissances d’IHS Jane’s avec le portefeuille de données des satellites d’imagerie multi-résolutions et multi-capteurs d’Airbus Defence and Space fournit des informations, renseignements et analyses fiables pour les questions de défense et de sécurité

Détérioration de la situation sécuritaire à Bagdad