Pléiades au service de la Défense

Quand précision et détails ne peuvent attendre

Les autorités militaires agissent la plupart du temps dans l'urgence, en s'appuyant pour leurs prises de décision sur diverses sources de renseignement. Une bonne information est une information capable d'éclaircir une situation obscure et de mieux l'appréhender pour, en bout de chaîne, prendre une décision éclairée. Ce bon renseignement n'est possible qu'à condition de disposer de données à jour et précises, des données satellite Pléiades par exemple.

Leur grande agilité doublée d'une remarquable capacité à capturer de gros volumes d'images font de Pléiades 1A et Pléiades 1B des éléments incontournables des gestions de crise et des opérations armées.
Le positionnement des deux Pléiades à 180 degrés sur la même orbite permet une revisite quotidienne de tout point du globe.  Leurs actionneurs gyroscopiques (CMG) leur offrent de surcroît des possibilités de basculement jusqu'à 45° ultra rapides tant en tangage qu'en roulis. Cette remarquable agilité leur permet d'acquérir de multiples scènes individuelles, de longues bandes ou de larges zones d'intérêt contiguës en un seul passage. Imaginez : grâce au CMG, la largeur de fauchée passe de 20 à 120 km ! L'accès des clients à leurs zones d'intérêt s'est considérablement amélioré et les temps de livraison d'images ont fortement chuté.

Récemment, suite aux manœuvres militaires russes en Crimée, les satellites Pléiades ont été programmés pour une acquisition avec pour priorité les zones sensibles de la péninsule : bases aériennes et navales, baraquements militaires, routes, ponts et voies ferrées stratégiques. En moins de 24 h, de la réception de la demande de programmation le 3 mars à la livraison des images le 4, les satellites jumeaux Pléiades ont acquis des produits d'une résolution de 50 cm sur Sébastopol, permettant ainsi une analyse objective de la situation. L'exactitude des informations renfermées dans chaque pixel a permis d'identifier les types de bateaux présents dans le port et, également, de savoir précisément quel pavillon ils battaient. On distingue très nettement sur l'image le blocage opéré par des bâtiments de guerre ukrainiens dans certaines parties de la zone, la présence de convois militaires et des troupes en formation.

Grâce aux revisites quotidiennes des satellites Pléiades et à leurs trois plans de programmation quotidiens, nous garantissons aux analystes de géo-renseignement des images récentes des sites voulus.
 

 

Voir aussi...

Pléiades : quand précision et détails ne peuvent attendre