Une occupation des sols de classe exceptionnelle signée SPOT 6

Établir une carte d’occupation des sols à l'échelle régionale/nationale a priori et sans mesure au sol n'est pas une mince affaire pour les services publics (organismes de gestion de l'eau, conseils régionaux) et les entreprises privées (assurances, etc.).

La classification d'une occupation des sols peut contenir de très nombreuses classes, toutes plus précises les unes que les autres (eau, zones urbaines denses, types de végétation), mais peut aussi parfois se limiter à un seul type d'usage du sol.
Lorsque les classifications portent sur des parcelles agricoles et des types de cultures, les informations qu'elles contiennent représentent un précieux outil d'estimation et de contrôle des superficies et de prévision des rendements.
Dans le cadre du projet IGIS*, dont l'objectif était le déploiement d'une Infrastructure Nationale de Données Géographiques et d'un Centre de télédétection en Serbie, SPOT 6 s'est montré à la hauteur des enjeux en fournissant une couverture détaillée des terres agricoles.

Land Cover with SPOT 6 - SPOT 6 Image

Image SPOT 6

Land Cover with SPOT 6 - Segmentation

Segmentation

Land Cover with SPOT 6 - Classification

Classification

Pendant un an, SPOT 6 a multiplié les acquisitions d'images qui furent ensuite traitées et analysées pour classifier les cultures. Cette classification du vivant nécessite une surveillance des profils et cycles de croissance des plantes et une analyse de paramètres biophysiques tels que le taux de couverture végétale.
Avec des résolutions spectrales de 1,5 m en panchromatique et de 6 m en multispectral et un encodage d'images sur 12 bits, SPOT 6 se révèle précis même en cas de découpage serré des parcelles, comme en Serbie, et apporte de la valeur ajoutée en phase de segmentation.

Les plus de SPOT 6 :

• Accès à l’information intra-parcellaire même pour des parcelles <0,05 ha
• Programmation réactive : acquisitions à la bonne période du cycle cultural
• Bande bleue : meilleure discrimination des cultures
• Information texturale en plus de l’analyse multi-spectrale
• Caractérisation plus précise des conditions culturales (paramètres biophysiques extraits des images)

S'ajoutent à ces avantages une gestion efficace de la couverture nuageuse et de belles capacités de programmation (six plans de programmation quotidiens), impératifs dans la surveillance agricole du fait de fenêtres d'acquisition habituellement réduites.

Agricultural landcover map

*Ce travail a été rendu possible par la coopération entre l'Institut de géodésie de Serbie (RGA) et le consortium français IGN France International-Airbus Defence and Space.

 

Voir aussi...

Une occupation des sols de classe exceptionnelle signée SPOT 6