TerraSAR-X et TanDEM-X entrent dans la dernière ligne droite de la collecte de données du WorldDEM™

WorldDEM sketch

Le programme WorldDEM™ a franchi une nouvelle grande étape du projet : la deuxième couverture de la surface terrestre a été récemment achevée. Dans le cadre de la phase finale de la campagne d’acquisition, les satellites ont désormais changé de formation. 

WorldDEM™ Digital Elevation Model of an area in South Province, Iceland

WorldDEMTM de South Province, Islande

Suite au succès de la première couverture de l’ensemble de la surface terrestre réalisée au début de l’année 2012, la collecte des données du WorldDEM™ franchit aujourd’hui une nouvelle étape clé en terminant la deuxième couverture. Un léger ajustement des angles d’acquisition des satellites a été réalisé lors de la deuxième couverture pour éliminer toute éventuelle erreur d’altitude dans le point de comparaison. 

Alors que la première couverture a déjà atteint des niveaux de qualité proches des spécifications de l’ensemble de données final, la deuxième couverture permet désormais d’appliquer des techniques de traitement de points de comparaison doubles, afin d’augmenter l’homogénéité de la couverture globale.

Montagne haute et vallée basse

Les deux satellites jumeaux se consacrent désormais entièrement aux surfaces de terrains difficiles. Ceux-ci prennent une troisième et parfois une quatrième vues sur les chaînes de montagnes de haute altitude de la planète, comme l’Himalaya, les Alpes et les Cordillères en Amérique du Nord et du Sud. L’objectif de cette acquisition de données supplémentaire est de s’assurer que les détails sont rendus visibles même dans les terrains abrupts, les vallées, les canyons ou les gorges qui pourraient être cachés par les zones d’ombre. Le traitement combiné des ces différentes données collectées garantira la cohérence globale, la qualité élevée et le haut niveau de précision du produit WorldDEM™ final. 

Changement dans la formation des satellites

Satellite swap at DLR

La salle des commandes du Centre spatial allemand (GSOC) pendant le changement de formation du TerraSAR-X et du TanDEM-X © DLR/Edith Maurer

Pour la dernière ligne droite de la campagne d’acquisition, la formation de TerraSAR-X et TanDEM-X a été modifiée au début du mois d’août : au début de la mission, TanDEM-X tournait autour de TerraSAR-X dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, le satellite tourne désormais dans le sens des aiguilles d’une montre. Ce changement de formation était nécessaire pour visualiser les terrains montagneux complexes depuis un angle de vue différent, afin d’éliminer des informations manquantes dues aux effets du radar. Pour réaliser cette manœuvre compliquée en toute sécurité, la distance entre les satellites a d’abord été augmentée d’environ 10 km. Après des ajustements des plans de vol, les satellites ont ensuite retrouvé leur distance nominale de quelques centaines de mètres. Cette manœuvre complexe s’est déroulée au total sur trois jours et a été achevée avec succès par les experts du DLR le 9 août.